ARTISTES

2 many dj’s – C’est ce soir!!!

Jay – 11 juin 2016

L'an deux mille et quelque chose. Quatre ou cinq, à vue de nez. On est chill. Californie. L.A. Manhattan Beach.

Chez des amis. C’est pas une blague, même si on pourrait se dire que je me la raconte. Déjà 3 heures qu’on se passe des bières dans le jacuzzi (dans la petite seille avec des glaçons bien frais.) Sur le toit de cette maison de fou. On doit être 6 et joue à des jeux débiles. Tu trouves le nom d’une star dont le nom commence par la dernière lettre de la star précédente. Enfin, un machin du style, quoi.

Les mains sont moites et la peau détendue, défraîchie, même. Comme il se doit. Mon pote d’enfance doit nous rejoindre, mais il vient du Canada et on ne sait pas trop quand il va arriver, lui qui ne voulait pas venir. Lui qui n’aime pas l’Amérique. Enfin, les Etats-Unis. On devait bien être en 2004 ou 2005. Sous Bush, quoi, avec la guerre et toutes ses horreurs. Avec les WMDs. Les freedom fries. Je vous laisse chercher si vous avez oublié.

On va le chercher en BMW turbo-sport-je-ne-sais-pas-quoi noire (il y avait un M dans son petit nom, comme BMW M1 ou M3). Los Angeles, quoi.

Mon pote presse le turbo, on trace, on arrive à LAX, et là, Julia (qui est avec nous), fait :

-Hey, isn’t that your friend over there?

-Wow, indeed! How did you know?

-He looks so Euro!

Elle avait raison. Il était svelte et portait des lunettes. Un européen, quoi.

Mon pote Sébastien n’a plus jamais détesté l’Amérique.

*Ce n’est pas son vrai nom mais j’ai pris un nom courant et politiquement correct. Comme pour Julia, en fait.

Séb s’est retrouvé, lui aussi, dans le jacuzzi. Avec les bières fraîches et des gens cool. Même cultivés, intelligents et sympathiques. On a fini à 3h du mat’ à manger de la glace et à fumer des cigares. On les écoutait. On les a découverts.

Les

2

Many

DJs

Soulwax, en fait. Des Belges. Une claque. Un truc de fou. Je ne les ai plus jamais désaimés. Je les adore, en fait. Une rencontre, un petit orgasme auditif récurrent. La Belgique en Californie, sur un toit, jusqu’au bout de la nuit.

Il  paraît que l’eau du jacuzzi n’a jamais été aussi crade.

Allez vérifier ça ce soir jusqu’au bout de la nuit!