DECALE

Dans moins de deux jours

Texte: Jay - Photo: Olivier – 7 juin 2016

Ca y est. C'est dans deux jours. Je me réjouissais, mais tout a démarré sur un couac...

Je devais bosser pour #tellement sans être là. Un bug Facebook, une amie mal amisée, un message à côté, un acte manqué? Et voilà, tout est dépeuplé. Nous n’avons pas pu nous contacter… puis je lui ai dit que j’étais déjà booké. La poisse.

Mais après une année vécue en Australie, il était prévu que l’on se retrouve entre amis de France et d’Océanie (c’est beau, le mot « océanie », non?) Et puis, on ne peut pas le placer souvent. Genre « Tiens, je vais en Océanie! ». On doit donc se retrouver, quelque part entre Edimbourg (Edinburgh, « Edimbra » en Ecossais), Copenhague, Paris et Manchester. Une bonne raison, non? J’ai tout de même tenté de les faire venir à Neuch, mes amis, parce que Neuch, ça vaut le détour. On verra bien. (Mais je la sens pas trop, hein, faut être honnête.)

Mon job? Ecrire. Encore et toujours. Susciter l’intérêt, la passion… C’est bien parti! Et si, finalement, on trouvait une solution? 

Et puis sinon, je ferai l’envoyé spécial basé à Paris! On m’a dit que c’était ok! J’imagine déjà les questions:

– Bonjour, qu’est-ce que vous faites à la sortie du Louvre alors que vous pourriez être à Neuchâtel?!? (bon, Le Louvre est fermé ces jours, c’est vrai)
– … Sorry, I don’t speak French. Neuchâtel?
– Yeah, Festi’neuch! 2manydjs, the silent party! (…)
– Oh my G…!!! How did I forget this festival?! Sounds insane! Look, we’ll cancel our hotel and hop on the train!

Bon. Finalement, je serai là… Et c’est très bien!
Oui, j’ai annulé Paris – les grèves, les crues, le bordel ambiant, et tout et tout…
Paris je t’aime, mais Festi’neuch je t’adore!

Au taquet comme on dit!