AMBIANCES

«Dimension 13’17»: La quête du Graal

26 mars 2016

Une vente spéciale pour les jeunes était organisée au lendemain de l’annonce de la programmation de Festi’neuch. Reportage sur l’escalier du Centre de Loisirs, un mercredi après-midi de mars.

12:55. La vente de billets de «Dimension 13’17» commence à 13h. Me voilà telle une fourmi en fin de la file de jeunes filles et de jeunes garçons qui attendent vaillamment leur tour, pour s’enquérir de billets à moindre coût. La condition: la signature d’une charte qui les astreint à ne pas -trop- consommer et à adopter un comportement responsable. Je suis encore assez loin des escaliers qui mènent au Centre de Loisirs et sur lesquels de nombreux jeunes s’agglutinent. A mes cotés se trouve Dionis. Participer à l’ambiance, à la fête qu’est Festi’neuch, c’est son but, et c’est d’ailleurs ce qui reviendra le plus souvent. Pour Dionis, ce n’est pas tellement la prog qui l’intéresse, mais il espère, à ce stade, récupérer deux billets: un pour le vendredi, l’autre pour le dimanche. Je remonte la file, vois trois jeunes filles. Romane, Mathilde et Lila viennent ensemble chercher des billets, comme l’année passée. Ce sera pour le vendredi ou le samedi, ou rien. Déjà, alors qu’il n’est que 13h et quelques minutes, les premières rumeurs arrivent jusqu’à nous, à la toute fin de l’énorme file: «Il n’y a plus de billets pour le samedi!!!» Je reconnais Floriane, l’une des rares personnes à avoir plus de 17 ans. Emilie, sa fille, aime bien Cœur de pirate, mais ce n’est pas tant pour elle que pour l’atmosphère du festival qu’elle aimerait venir le vendredi et le samedi.

Dionis Emilie
Dionis                                                       Emilie

13:13 Je rencontre Laura, qui travaille pour «Dimension 13’17», et me dit que certains font le pied de grue depuis 10h30. Elle passe dans la file avec des coupons de réservation pour les billets. Ainsi, les jeunes ne devront pas rester à attendre dans le froid, mais ont la garantie que leur place est réservée jusqu’à 19h, avec pour seule condition de venir payer sa place dans la journée. Il ne reste plus qu’une dizaine de billets pour le samedi! La rumeur était donc vraie. Je vois Emilie et Floriane qui repassent et me disent qu’elles ont pu avoir une place pour Emilie pour le samedi, ouf! Plusieurs personnes me confient qu’elles aiment Cranberries, en particulier le tube des années 90, Zombie, Zom-om-bi-i-i-e, Zom-om-bie, Zom-om-bie, etc.

Pour Pavle, ce sera la troisième fois qu’il va à Festi’neuch par l’intermédiaire de ce projet du Centre de Loisirs. Il aime l’ambiance du festival, et se réjouit de faire des découvertes. Arthur, l’un de ses amis, n’est jamais venu, si, si, ça existe! Il suppose que Festi’neuch se déroule «là où il y a des carrousels, non?» Elie lui dit que non, gentiment. Il aime bien s’amuser durant le festival, passer de beaux moments, profiter du cadre, des prestations, des artistes. Ce sera sa troisième fois. Il se rappelle l’ambiance hors du commun lors du concert de Snoop Dogg, cette icône du rap. «Ça fait quelque chose de le voir.» L’année dernière, il était content d’avoir vu Milky Chance, groupe qu’il suit depuis ses débuts. Arthur a entendu parler de «Dimension 13’17» à l’école, et ce ne sera pas le seul qui l’affirmera durant ces instants de rencontres dans les escaliers.

1317_portraits
Nolan, Trajan et Valentin                   Chiara et Orlane                                   Julie, Farah, Mara et Roxanne

Je continue mon cheminement et me dirige vers Valentin, Trajan et Nolan, qui me causent musique, de manière assez éclectique, il faut bien le dire. Ils sont très intéressés par les grands groupes comme Cypress Hill, Odezenne et ne connaissent pas les plus petits groupes suisses romands de la prog. Tout à coup, Valentin me dit: «C’est Club Cheval (qui sera aux Afternatives) qui passe là, j’aime bien.» C’est vrai que maintenant, on entend de la musique, puisqu’on se rapproche de l’endroit où les précieux billets à 20.- peuvent être achetés. Quant à moi, je réalise que le temps passe, a passé trop vite. Vite, encore une ou deux questions à Chiara et Orlane, copines de classe des trois garçons précédents, qui se sentent «incultes» en musique et qui se réjouissent malgré tout des découvertes qu’elles feront les vendredi et samedi aux Jeunes-Rives. Avant de partir, encore un instant avec Farah, Mara, Julie et Roxane. Elles évoquent Selah Sue, The Cranberries, The Avener, Cypress Hill, mais surtout Zombie, Zom-om-bi-i-i-e, Zom-om-bie, Zom-om-bie, encore Zom-om-bie. Et moi, qui me sens gentiment vieille, qui étais entre l’école secondaire et le lycée quand ce tube est sorti, de leur dire: «Mais vous connaissez ce titre comment?» C’est depuis l’émission «The Voice», mais pas que… RTN le diffuse très largement, me répond Farah. Elle trouve juste un tout petit peu décevant qu’il faille sécher les cours pour se dépêcher de parvenir au Centre de Loisirs et tenter de dénicher une place pour le samedi. Mais cela n’altère pas sa belle humeur, quand bien même elle n’en aura pas trouvé, de billet pour le samedi. Elle est arrivée juste après. Mais ce qui compte, c’est la fête, l’atmosphère de Festi’neuch!

13:40 Et moi je file, ravie d’avoir rencontré des jeunes et des moins jeunes, surtout des jeunes 😉 Ah! «On n’est pas sérieux quand on a 17 ans», écrivait Rimbaud. Et bien moi, je trouve que si. Je trouve que ces jeunes qui viennent en quête de billets sont bien responsables, ils ont l’air de respecter profondément la charte.

Texte : Anicée
Photos : Marie Ebiner & Anicée

Prochaines ventes:
Mercredi 23 mars, de 13h à 19h30
Jeudi 24 mars, de 16h à 19h30
Mercredi 30 mars, de 17h à 19h

Pour plus d’infos sur «Dimension 13’17», c’est ici que ça se passe : www.cdlneuchatel.ch/dimension1317