AMBIANCES

Faire le bien, c’est bien

Texte: Rouquiniol / Photo: Thalles Piaget – 18 juin 2017

Latitude 21, fédération neuchâteloise de l'aide au développement, présente sa campagne actuelle dans son stand près de la scène de La Marée.

Et la démarche a déjà reçu les louanges de Cominmag.ch, B2B  du marketing, de la communication et des médias: « C’est intelligent, et bien plus impactant que bien des messages culpabilisants. »

De quoi s’agit-il? D’une vidéo publiée sur internet lundi dernier, « Neuch’àl’aide », créée par la Commission d’Information et de Communication de Latitude 21, composée de quelques bénévoles, en collaboration avec Bastien Bron de l’agence Das Playground, qui a le mérite de soulever une thématique complexe et souvent controversée, l’action des organisations non-gouvernementales (ONG), en la traitant intelligemment et avec humour. En renversant les rôles entre les aidés et les aidants, le clip invite la population à réfléchir aux diverses manières de s’engager concrètement dans la coopération au développement. Parce qu’il y a de la suite dans les idées chez Latitude 21, après avoir mis les Neuchâtelois et Neuchâteloises dans la peau de bénéficiaires d’une charité « victimisante », ces derniers seront confrontés au slogan « Faire le bien, c’est bien. Le faire bien, c’est mieux ».

Des exemples de projets sur le terrain des ONGs membres de la fédération permettront de montrer les problèmes réels posés par  la coopération au développement, la nécessité et l’efficacité de cette dernière, le soutien au travail des partenaires du Sud. Ceci afin de susciter de nouvelles vocations, tout en gardant une nécessaire attitude de recul et en développant un point de vue réflexif conscient sur les valeurs et les pratiques liées à l’aide au développement, tout cela dans un contexte interculturel et en constante évolution.