COULISSES

Pourquoi le son était bien meilleur sous le Chapiteau cette année

Texte: Fabrice - Photos: Thalles – 12 juin 2016

Souvent la cible de critiques pour la qualité du son de la grande scène, le festival a pris des mesures.

«Cette année le son était vraiment bon à Festi’neuch!» Entendue à plusieurs reprises au sein des festivaliers, cette phrase a de quoi réjouir Harold Weber. Directeur technique du festival depuis 3 ans, il a mené un projet pour revoir toute l’acoustique du Chapiteau.  «On était un peu agacés par les critiques récurrentes sur la qualité du son à Festi’neuch alors que le problème ne venait pas du personnel ou de l’équipement mais du lieu, explique-t-il. C’est très difficile d’avoir un son clair avec de la musique amplifiée sous un chapiteau puisque le son monte et ricoche avant de repartir.»

Harold s’est inspiré du Gurten festival pour trouver une manière d’améliorer le son de la grande scène: trois grands carrés de 14m x14m, en molleton acoustique ignifugé noir, fixés au plafond du chapiteau. «Ce traitement acoustique casse la réflexion et permet un son plus clair et précis.» Et c’est une réussite! Tant les festivaliers que les ingénieurs du son des différents groupes et le personnel technique sont ravis du résultat. Mais la mise en place n’a pas été de tout repos. «Il a fallu une journée entière de montage avec six personnes, se souvient Harold. Toute la complexité était de fixer ces draps sans les salir. Et s’assurer de l’aspect sécuritaire puisque ça se trouve sur la tête des spectateurs.»

Maintenant il va falloir démonter cette structure en essayant de ne pas trop salir les molletons pour pouvoir les réutiliser l’année prochaine…