L'ANECDOTE DE LA SEMAINE

The Rambling Wheels tournent à Festi’neuch: images inédites

7 avril 2016

Chaque semaine, nous vous proposons une anecdote liée à Festi'neuch. La parole est aux rockeurs neuchâtelois The Rambling Wheels.

«C’était en 2009. On avait enregistré l’album «Furry Tales», mais il n’était pas encore sorti. On avait eu l’idée de faire quelque chose de participatif avec du monde. Du coup, Festi’neuch était un endroit parfait pour avoir un terreau de figurants infini, même si on ne jouait pas cette année-là.

Les organisateurs ont été d’accord de nous accepter dans le village des artisans et on avait construit notre décor avec des photos de nous, imprimées en pied, pour que les gens puissent se mettre dans notre peau. On avait aussi créé des fausses guitares en bois.

Une équipe d’amis nous a aidés à aller chercher des participants. Mais à la fin du week-end ce n’était plus nécessaire, l’info avait circulé et les gens venaient d’eux-mêmes. C’est assez marrant parce qu’en 2009, Facebook n’était pas encore aussi populaire qu’aujourd’hui et on ne réfléchissait pas à produire du contenu viral.C’est pourtant ce qu’on a fait sans que ce soit vraiment calculé.

Ça nous a permis d’avoir une mailing-list d’environ 600 personnes. Avec du recul, on a vraiment l’impression que ça nous a aidés à nous faire connaître – à Neuchâtel mais aussi au-delà – et aimer parce que les gens ont gardé un bon souvenir du tournage, indépendamment de la musique. Même si artistiquement ce n’est pas notre meilleur clip.

Et je regrette toujours de ne pas avoir inclus des images du making-of dans le clip parce que le dispositif était au final presque plus intéressant que le résultat», Fuzzy O’Bron, The Rambling Wheels

Le making-of inédit du tournage de «Wild» à Festi’neuch:

Le clip de «Wild»:

Propos recueillis par Fabrice