COULISSES

Marie, festivalière des débuts et bénévole

19 juin 2018

Marie est bénévole depuis de nombreuses années à Festi'neuch. Témoignage et anecdotes !

Peux-tu nous raconter ton parcours ?

Alors j’ai fait le premier Festi’neuch, en 2001, à la patinoire. Il y avait 3000 personnes, et c’était sur une soirée. J’y étais pour aller voir les Wailers ! J’étais trop jeune pour être bénévole à ce moment-là. J’ai été bénévole la première fois pour faire des grimages, à la journée des familles.

Ah, parce que tu dessines, à la base ?

Pas du tout, non, tu apprends sur le tas… Tu peins des trucs qui ressemblent à rien, après les enfants ils sont contents… ou ils pleurent, ça dépend des fois (rires). Ça c’était la première activité, après j’ai fait du risotto pour Terre des Hommes.

C’est toi qui choisis tes activités ?

C’est toujours un peu par hasard, au fil des rencontres et des connaissances. Après j’ai été médiatrice pour les 13-17 ans, c’était de l’accompagnement, de la promotion pour les jeunes. Et enfin cette année, je fais partie du staff médical, qui se rapproche un peu plus de mon métier (infirmière, ndlr).

Qu’est-ce que tu as préféré, dans tout ça ?

Le grimage, c’était fun ! Mais j’aime aussi y être sans travailler.

Justement, qu’est-ce qui te pousse à être encore bénévole et pas seulement venir en tant que festivalière ?

C’est un festival qui est dans ma ville, et ça fait partie de la mentalité des neuchâtelois, je crois, de participer à ce festival.

Est-ce que tu encourages les autres à devenir bénévoles ?

Bien sûr !

Texte: Dorian
Photo: Margot

Annonces ouverture billetterie (sésames, openair, etc.), la programmation et autres nouvelles fraîches !

Merci de vous être enregistré. Vous recevrez un e-mail de confirmation.