DECALE

#Tellement miraculeux

18 juin 2018

La vie de bénévole réserve parfois des belles surprises... Notre récit.

La journée était déjà bien entamée lorsque Rudy* met un terme à notre séance de travail en s’écriant : « hey, c’est mon vélo ! ». Tel le jaguar il parcourt la vingtaine de mètres qui le sépare de la bicyclette en un instant. Paralysé par la surprise, dos au danger, Brandon* reste immobile, il ne comprend pas encore ce qui lui arrive mais son instinct lui dicte de ne pas bouger, d’attendre. Un cri court dans l’après-midi « hey c’est mon vélo ! ». Mais à ce moment Rudy ne sait pas qui tient son vélo tant aimé dérobé il y a 2 ans à Neuchâtel. Rudy est maintenant face à face avec lui, c’est Brandon, son ami. Le cerveau de Rudy s’emballe, il ne comprend pas. Il connaît Brandon, jamais il n’aurait pu lui voler son vélo, il veut connaître le fin mot de l’histoire.

Rudy, maintenant un peu moins énervé: « C’est mon vélo… le vélo qu’on m’a volé il y a 2 ans!! ». Toujours un peu sonné Brandon lui demande de répéter. « Je le reconnais, j’ai pleuré sa perte pendant des mois… Il est unique », ajoutera encore Rudy en caressant le cadre doré de sa monture. « Si tu me dis que c’est ton vélo, je te crois. C’est possible, tout à fait possible. Je l’ai acheté aux enchères de la ville il y a quelques mois… mais reprends-le si c’est le tien. » Lui répond alors placidement Brandon. Rudy pris par l’émotion lâche une petite larme. « Merci… p*tain c’est incroyable, je le retrouve enfin. Je vais le ramener chez moi, on a besoin de passer un moment seul lui et moi, merci… Je n’en reviens pas… merci Brandon. »
Lorsque l’on connaît Brandon on n’est pas étonné par sa réaction. De plus, amateur lui aussi de vélo il comprend le désarroi de Rudy. « C’est normal, je sais que tu l’aimes, je me souviens maintenant, tu avais lancé des avis de recherche sur les réseaux sociaux. Reprends-le, c’est le tien. »

Rudy nous confiera quelques instants plus tard qu’il croit au karma, l’événement du jour étant une preuve que les bonnes actions sont finalement récompensées. Certains, connaisseurs, y verront un signe de l’aura particulièrement positive qui se dégage des Jeunes-Rives lorsqu’elles accueillent Festi’neuch. Quoi qu’il en soit, voilà une bien jolie histoire qui doit amener une touche d’espoir à toutes les personnes dont le vélo a été volé un jour.

edit : Suite à la parution de cet article, nous avons appris qu’une autre bénévole avait également pris part à cette affaire de vélo. En effet, elle aussi voulait ce vélo et avait joué le jeu des enchères avant de s’avouer vaincue.

* prénoms connus de la rédaction

Texte: Joram

Annonces ouverture billetterie (sésames, openair, etc.), la programmation et autres nouvelles fraîches !

Merci de vous être enregistré. Vous recevrez un e-mail de confirmation.